Prop#08 - La rue Dessoles : élégance et passion des savoir-faire gersois - AUCH2020

Prop#08 – La rue Dessoles : élégance et passion des savoir-faire gersois

Une rue magnifique, qui crée le mouvement et la vitalité au cœur d’un patrimoine monumental et prestigieux : voilà ce qu’est, historiquement, la rue Dessoles. C’est sa vocation, son identité et sa raison d’être.  

Le Gers regorge de savoir-faire précieux : culinaires, agricoles, artisanaux, culturels, artistiques… tous emblématiques et structurants pour notre grand territoire gascon. C’est notre chance, et c’est notre force.

Y a-t-il un autre endroit que la rue Dessoles à Auch pour mettre en lumière et porter toutes ces richesses ? C’est la mission de la Capitale que d’endosser cette responsabilité.

Au cœur de ce fleuron du patrimoine gersois, notre projet Auch 2020-2030 remettra aussi tous les commerces de proximité nécessaires à la vie quotidienne des Auscitains qui habitent en haute-ville.

L’enjeu est de redonner de la vitalité qui se voit et qui se ressent, une ambiance lumineuse au coeur de la cité.

Nos rendez-vous

Participez à la construction du projet Auch 2020-2026… et après !

Ecrivez ici pour réagir aux propositions, soumettre vos idées, poser vos questions.
Votre commentaire sera publié après validation par le modérateur.

2 Commentaires

  1. PRIEUX

    Oui, et il faudrait poursuivre par la rue du Pouy, voire la rendre piétonne (elle est actuellement impraticable en poussettes par exemple) ? En tout cas faire de la rue Dessoles, du Camin Dret, un chemin et non un cul de sac ! Car pour l’instant la rue Dessoles se termine très vite et ne permet pas la déambulation.

    Je suis convaincu qu’il y a aussi quelque chose à faire avec les petites rues attenantes (rue Brune, des Pénitents bleus, Daumesnil), comme espaces de circulation et d’accès (musée des Jacobins, basse-ville, quartier rue Marceau puis prolongement vers la caserne sur du quasi-tout piéton depuis la Cathédrale).

    Pour l’accès aux pas de porte, et les coûts de remise en état de salubrité de certains locaux commerciaux, peut-être pourrait-on imaginer sur ce coût spécifiquement du crowdfunding ? Qui veut un magasin bio ou une boutique de producteurs contribue à en payer le coût d’entrée ? Monter une coopérative immobilière ou financière ?? Réflexions à animer en collectif par la commune…

    Cette dimension demanderait à revisiter le projet Coeur de Ville, et peut-être le reconfigurer, en lien de manière plus générale avec les plans de circulation de la ville.

    Réponse
  2. Matthieu Dinguidard

    Je pense qu’il faut favoriser le dynamisme commercial et la saisonnalité des activités dans cette zone touristique par la proposition d’espaces et de boutiques éphémères mettant en avant la créativité et les savoir-faire gersois. Ces espaces, à signaler, pourraient faire l’objet d’aménagements au design spécifique, mettant en avant les valeurs de la Ville et du Gers, par le recours à des artistes et à des créateurs.

    De la même manière, et en complémentarité, la Maison de Gascogne doit retrouver son rôle d’espace centralisé de présentation des produits agro-alimentaires et artisanaux locaux en période estivale.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *