Prop#05 - Agir globalement sur la circulation en ville - AUCH2020

Prop#05 – Agir globalement sur la circulation en ville

Réguler la circulation en ville est à la fois un enjeu écologique, un levier incontournable pour animer le cœur de ville et une nécessité pour inscrire profondément dans nos habitudes les mobilités douces (piétons et cyclistes) et les transports en commun propres, dans un objectif, aussi, de sécurité et de confort.

Avant de penser aux moyens de déplacement, il faut comprendre pourquoi, quand et où on se déplace. Ensuite, une fois cet état des lieux posé, nous pourrons, de manière intelligente, pratique, et équilibrée, mettre en œuvre un ensemble d’actions ciblées et cohérentes.

Dans les discussions, tout le monde convient que la traversée d’Auch par des poids lourds transrégionaux ou transnationaux est un véritable fléau. L’idée d’un péage aux entrées de ville, sur des critères de pollution par exemple, est largement évoqué. Il peut, à moyen terme, dissuader ces déplacements nuisibles pour les Auscitains.

À quels moments la circulation est-elle la plus intense, et donc la plus polluante, et la plus dangereuse ? Principalement en semaine, aux heures d’entrée et de sortie du travail, et le samedi. Pour une bonne partie, cette circulation vient d’habitants extérieurs à Auch qui viennent de la route de Toulouse, de la route d’Agen (avec des engorgements aux ronds-points concernés) et de l’avenue des Pyrénées. Pour commencer à faire diminuer en partie ces pics de circulation, il faut prévoir des aires extérieures de parkings gratuits à ces entrées de ville avec des propositions incitatives de transports multimodaux (navettes, vélos, et pourquoi pas une petite flotte d’automobiles électriques à partager ?)

Investir uniquement dans les solutions de transport et de circulation qui servent à la fois et de manière égale, la sécurité, l’amélioration de l’environnement, et le pouvoir d’achat. Dans ce champ d’action, une attention toute particulière doit être portée à la sécurisation des abords des établissements scolaires, et à l’aménagement de pistes cyclables réellement praticables.

Participez à la construction du projet Auch 2020-2026… et après !

Ecrivez ici pour réagir aux propositions, soumettre vos idées, poser vos questions.
Votre commentaire sera publié après validation par le modérateur.

2 Commentaires

  1. PRIEUX

    Bonjour,

    Il semble possible d’interdire les Poids Lourds (critères à définir par le Maire : tonnage, taille, pollution…). Il faut motiver l’arrêté municipal (bruit, pollution, état de la voirie, danger des populations…), et proposer un itinéraire de contournement. Il faut aussi garantir la possibilité des livraisons. Une gestion différenciée selon le type de véhicule est possible.
    https://www.territoires-groupama.fr/2017/12/19/reglementation-poids-lourds-ville/

    Des solutions techniques existent pour automatiser la gestion de la circulation des PL en ville. Exemple des radars
    https://www.afs2r.fr/problematiques/comment-maitriser-la-circulation-des-poids-lourds-en-ville

    Au Sénat, la question des sections de contournement payantes a été abordée en 2011. Cela semble possible, et le Maire a potentiellement seule autorité pour cela, sous réserve que seul le territoire communal soit concerné. Sinon il faut une concertation. Dans tous les cas le Préfet est consulté mais son avis n’est pas opposable si le projet est seulement communal. https://www.senat.fr/questions/base/2010/qSEQ101015613.html

    Enfin, voir l’article sur LeMonde.fr sur des exemples de modes de gestion de la circulation urbaine pour lutter contre la pollution : limitation de la vitesse, interdiction des véhicules les plus polluants (vignettes Crit’Air ou pas ??), accès payant en centre ville par vidéosurveillance, ou même nombre de passagers… https://www.lemonde.fr/planete/article/2014/03/14/pollution-comment-restreindre-la-circulation-automobile_4383084_3244.html

    Des solutions sont possibles !!

    Réponse
  2. ROGER

    l’idée du péage n’a pas grand sens à Auch. ce qu’il faudrait surtout et simplement c’est interdire le trafic poids-lourds de transit (sauf desserte locale) sur la RN124 et la RN21:là, on verra enfin un vrai changement. Et là ce n’est pas au maire d’Auch de le décider, c’est de la compétence des Préfets des départements traversés par les RN en question. Ce sont donc eux qu’il faut secouer.
    Au demeurant c’est tout à fait possible puisqu’à Pau, le préfet des Pyr Atl a interdit depuis des lustres le trafic poids-lourds de transit sur l’ex RN117 pour empêcher l’accentuation des engorgements sur l’agglo paloise (interdiction reprise depuis par le président du Département des Pyr Atl lorsque la route a été reclassée comme départementale)
    pour les parkings: à voir, mais encore faut-il avoir en marge un réseau de bus performant et à haute fréquence aux heures de pointe. sinon ça sera inefficace et vécu comme une contrainte totalement inutile mais imposée par dogmatisme
    EN revanche, quid d’un élargissement des possibilités pour sortir et entrer dans Auch? Car effectivement tout se concentre sur les axes dont vous parlez avec une bazar sans nom! Ne faudrait-il pas aménager des routes déjà existantes qui pourraient offrir des alternatives pour sortir ou entrer plus rapidement de la ville? Ex: au chemin de lavacant qui bouchonne sans cesse, notamment vers le vieux pont de Pavie (construction d’un nouveau pont plus adapté en aval + réaménagement de la route?) etc. G. ROGER

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *