Les désenclavements - AUCH2020

Les désenclavements

L’enjeu du désenclavement routier, s’il a été majeur ces dernières décennies, nécessite aujourd’hui une approche actualisée. L’aménagement de la RN124, sur sa partie Est, est déjà programmé. Le bilan des améliorations qui ont pu être faites est mitigé : le gain de temps jusqu’à Toulouse est inexistant et le trafic international de véhicules lourds traversant le département pour éviter les autoroutes est un véritable fléau pour Auch et le Gers.

Le réseau routier reste hautement structurant pour notre ville, mais il doit être massivement complété par l’alternative ferroviaire, et peut-être, sous certaines conditions, par des solutions à chercher du côté de l’aéroport d’Auch. Concernant le train, il faut être conscient aujourd’hui que si nous ne réagissons pas avec le soutien de la Région, de manière intransigeante et non négociable auprès de la SNCF et de l’Etat, Auch est sérieusement menacée de devenir la seule préfecture en France à ne pas avoir de desserte par le train ! Cette perspective n’est pas acceptable. Auch-Toulouse en une heure est techniquement possible et est un objectif de court terme. Il en est de même pour Auch-Agen qui peut s’envisager dans le mandat.

Enfin, le désenclavement numérique, bien amorcé, doit toujours être revu au rythme des évolutions technologiques et des besoins réels ou anticipés de la population et des entreprises.

Nos rendez-vous

Participez à la construction du projet Auch 2020-2026… et après !

Ecrivez ici pour réagir aux propositions, soumettre vos idées, poser vos questions.
Votre commentaire sera publié après validation par le modérateur.

1 Commentaire

  1. Arang

    Les élus Gersois ont manqué le coche, pendant les années 90, en ne réclamant pas que l’A20 soit prolongée vers Tarbes via Auch. Ceci aurait eu l’avantage de nous désenclaver vraiment et de nous ouvrir les portes de l’Espagne et vers le nord de l’Europe.
    Contrairement à la Bretagne où le conseil régional a réussi à soutenir et obtenir de l’Etat un réseau de nationales à 2×2 voies pour désenclaver le centre -Bretagne, on peut constater que ce n’a pas été la même musique avec le CR d’ex-Midi-Pyrénées. Idem aujourd’hui de la part du CR Occitanie pour qui le Gers ne semble pas exister et qui s’obtine, en plus, à ne pas vouloir faire passer la ligne de TER à deux voies (ce qui permettrait d’avoir un temps de parcours plus performant et un nombre plus soutenu de rotations ferroviaires sur la ligne.
    Dans ces conditions, il sera impossible de remonter la pente, et encore moins d’obtenir un véritable désenclavement autoroutier et ferroviaire…

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This