La sécurité pour vivre ensemble - AUCH2020

La sécurité pour vivre ensemble

La ville a toujours été ce lieu où l’on se rassemble, comme autrefois autour du château, du clocher ou de la halle, pour s’y abriter, partager une culture commune et faire du commerce. Les terminologies anciennes de castelnau, de sauveté, et de bastide en portent encore le témoignage.

Aujourd’hui, c’est un droit fondamental pour ses habitants de tous âges et de toute condition de bénéficier de cette sécurité dont le maire est le garant, avec le concours des responsables locaux de police ou de gendarmerie.

Il faut redonner à Auch l’ambition d’une grande et véritable politique de la ville dans le cadre de ses missions et faire revivre une articulation totale entre la politique urbaine qui traite les lieux, et la politique sociale qui concerne les personnes et les divers partenariats qui y concourent.

Chacun d’entre nous doit se sentir en sécurité à Auch, quel qu’il soit, où qu’il se trouve, et à toute heure.

Les missions de prévention-sécurité doivent en permanence être adaptées et renforcées pour prévenir les actes de malveillance dans les lieux de la vie quotidienne. C’est une demande récurrente des citoyens. 

Certains quartiers ou lieux publics les moins fréquentés peuvent devenir hostiles aux personnes âgées, aux femmes, aux jeunes. Il est indispensable de les sécuriser par des aménagements spécifiques et une revitalisation. En ce sens, les actes de malveillance à l’encontre des seniors doivent particulièrement être prévenus, ainsi que les cambriolages croissants aux époques des vacances, les établissements scolaires et les lieux de forte concentration des jeunes doivent bénéficier d’une surveillance accrue.

La sécurité routière est un point de vigilance majeur qui doit se traduire par une adaptation du plan de circulation de la ville, des réalisations de voies de circulation pour les piétons et les cyclistes, et une sécurisation des accès aux établissements scolaires.

Les actions de prévention sociale doivent aussi se développer pour anticiper un accroissement de la délinquance ou de ses récidives et conserver à Auch tous les attraits d’une ville sécurisée et sereine.

Un programme d’actions sera établi avec toutes les parties prenantes pour :

  • prévenir la dé-sociabilisation des mineurs et jeunes adultes avec le concours d’éducateurs spécialisés,
  • déceler et combattre les violences intra-familiales, notamment les violences faites aux femmes,
  • améliorer le cadre de vie des quartiers prioritaires.

Un résultat concret de ces politiques ne pourra être obtenu qu’avec une forte volonté participative de transversalité avec les partenaires professionnels et les citoyens. Le conseil local de sécurité et de la délinquance tel que prévu par la loi du 5 Mars 2007 est une instance pertinente pour favoriser les échanges et les réflexions entre tous les partenaires, Préfecture, Conseil départemental, ville, parquet, membres associatifs et de l’éducation nationale, collectifs d’habitants. Il peut être chargé de dresser des bilans et établir des objectifs opérationnels.

Ainsi, Auch doit s’engager résolument dans une démarche qu’elle veut partager avec tous les citoyens, tant pour leur information qu’avec leur coopération dans le cadre des actions civiques menées pour un « mieux vivre ensemble dans notre ville ».

Participez à la construction du projet Auch 2020-2026… et après !

Ecrivez ici pour réagir aux propositions, soumettre vos idées, poser vos questions.
Votre commentaire sera publié après validation par le modérateur.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This